lundi 1 août 2011

Du fric, du fric, du fric...

Comment faire gagner encore plus de fric, et très facilement, au privé, aux actionnaires et à la finance ? C'est l'obsession sarkozienne.

Oh, il ne s'agit pas de favoriser les entrepreneurs, les PME, les créateurs. Non, simplement, comme avec la privatisation des autoroutes par D. de Villepin, de donner au privé, pour une bouchée de pain, des services autrefois publics une fois que leurs investissements sont amortis et que le fric est facile à faire.
Et, bien entendu, on fait ces cadeaux de préférence au premier cercle des copains, ceux qui étaient présents le soir du Fouquet's.

Après EDF et GDF (que N. Sarkozy, en grand menteur, avait pourtant promis de ne jamais privatiser) et divers autres fleurs, Cette majorité envisage de céder au privé les routes nationales importantes, qui deviendraient donc payantes. Libération lève le lièvre ("Les routes nationales, un nouveau pactole"), citant NKM: "Nous avons de plus en plus de routes symboliques sur lesquelles sont discutées des mises en concession". Et Libé dévoile qu'après la Route Centre-Europe-Atlantique (RCEA), au grand dam d'A. Montebourg, avec 6 péages prévus, il est question de la RN 21 (Limoges-Tarbes), et de la RN 164 en Bretagne.

Mais il n'y a pas que les Routes Nationales. Politis dévoile ce qui se prépare pour les retraites, avec "l’entreprise sarkozyste de démolition des retraites": "la future société d’assurance Sevriena, et son projet d’épargne retraite que préparait le groupe Malakoff Médéric, dirigé par Guillaume Sarkozy, frère de Nicolas, avec le groupe privé CNP assurances", accompagné (Juillet 2010) de "15 amendements relatifs à l’épargne retraite" sans parler des 90 autres des députés Ump.
  • "Heures sup : le rapport qui accable", Libération: "Dans un rapport bipartisan publié fin juin, le député socialiste Jean Mallot et son collègue de l’UMP Jean-Pierre Gorges flinguent ouvertement un dispositif jugé inefficace, dispendieux et inégalitaire…".
  • "Le projet européen LINKS : pour des centres urbains durables et désirables", Innov' in the city.
  • La revue de blog quotidienne d'Olivier, les belles pages de l'Autre Je, les nouvelles de Louis, le grand de grands, R. Johnson sur Ruminances, les posts au ralenti de Leunamme, tous les jours ou presque, le blog de P. Jorion, si vous voulez comprendre quelque chose aux frasques de la finance, les Gorges du Verdon sur Vivre à Antibes, et le jambon persillé d'As-tu bien pris tes comprimés.

19 commentaires:

  1. Démagogie, démagogie, démagogie. Comment faire gagner encore plus de fric, et très facilement, au privé, aux actionnaires et à la finance fut l'obsession des années Mitterrand. Lire : Dossier Tournant de la rigueur (1982-1983)

    RépondreSupprimer
  2. Juste un petit rappel.....C'est lionel JOSPIN qui a commençé la privatisation D'EDF-GDF, au sommet de barcelone....en 2002!
    Et c'est un ministres socialiste par exemple qui a privatisé France TELECON, il s'appelait Paul QUILES, vous savez celui qui en 1981 voulait faire tomber des têtes!
    Et puis c'est un ministre communiste Jean claude GAYSSOT qui a privatisé AIR FRANCE!
    Et puis, et puis, on pourrais en citer encore plein d'autres...
    Et puis, j'allais oublier Le révolutionnaire jean luc MELANCHON etait dans ces majorité, et même ministres en 2000...
    Eh oui l'arnaque du changement à gauche recommence pour 2012, et ça risque de fonctionner à nouveau, c'est ainsi le peuple a la mémoire courte....il suffit de se faire oublier quelques temps....et on peut tout recommencer!
    Petite précision, je ne suis pas adepte de sarkosy, ni de la droite, mais j'en ai marre de me faire avoir par la gauche...
    L'abstention devient décidemment le seul acte politique de protestation!
    JP T

    RépondreSupprimer
  3. Présidentielles 2012 ? La solution :
    "A élection nulle, voter certes ! Mais nul."

    Le peuple français étant par définition imbécile, incapable de penser autrement que grossièrement frankaoui, l'alternance démocratique n'est qu'un coup de pinceau cache-misère...Pisser dans un violon sans cordes...!

    On va remplacer des nuls de droite par des nuls de gauche et ce sera comme au "Printemps arabe" : un maquillage "démocratique", éhonté.

    Parti comme nous sommes, dynamisés par l'assistanat, plombés par la gestion publique, depuis WWII, les meilleurs de nos enfants seront partis vers des pays entreprenants. Resteront les vieux, les guides touristiques, promène-couillons pour Chinois et Indiens, les africains émigrés échappés de leurs pays corrompus, nous faisant des petits français de souche...et la solution sera trouvée : c'est le peuple qu'il fallait changer !

    Alors, les délires sur la sarkozie, le fric, l'écologie...c'est un amuse-gueule pour bobos !

    RépondreSupprimer
  4. Ceci dit, avec la privatisation des routes, on retourne au Moyen Age. Bientôt avec un péage à chaque pont et à chaque entrée de ville..?

    RépondreSupprimer
  5. Vous avez raison jef, mais cela dit la gauche PS PC EELV ne reviendra pas la-dessus, comme elle n'est pas revenu en 1997 sur la réforme de retraite de BALLADUR de 1993! Il n'y a que les gogos pour croire que la gauche revient sur le sale boulot de droite....
    JP T

    RépondreSupprimer
  6. La seule question qui vaille est, à mon avis: Est ce que la gauche, c'est pire ou totalement équivalent à Sarkozy, notamment pour les moins favorisés ?
    Pour le reste, nous sommes en grande partie d'accord.

    RépondreSupprimer
  7. Pour les moins favorisés naturellement la gauche n'est pas pire! Mais si on attend rien de la droite, peut'on avoir comme unique ambition de ne pas avoir pire? Et moralement si la droite est dans la normale de ses conceptions n'y a t'il pas plus de trahison concrère, phylosophique, idéologique, morale, etc de la gauche au regard des valeurs qu'elle prétend incarner? Et n'est ce pas plus condamnable, en terme d'escroquerie intellectuelle? La gauche n'a t'elle comme vocation unique ment d'alleger les souffrances en comparaisons de la droite? C'est cela la politique? Où est-ce la charité, l'associatif, le caritatif? NON si je dois me contenter de cela, alors l'an prochain, je le redis, j'accomplierais un acte politique en m'abstenant!
    JP T

    RépondreSupprimer
  8. C'est mon grand reproche aux socio-démocrates. ceci dit, je les préfère 1 000 fois à la clique d'affairistes au pouvoir qui ne travaillent que pour leurs mandants.

    RépondreSupprimer
  9. @Jef
    [« Bientôt avec un péage à chaque pont et à chaque entrée de ville..? »]
    Attention Jef , mettez un bémol sur le thème, je suis capable de vous sortir toutes les propositions des « Verts » et notamment ceux de l’IDF sur le sujet de « l’octroi »
    Il me semble que sur, votre propre blog il y a qq années , vous n’étiez pas opposé au « péage »
    Excusez moi par avance si erreur de ma part .

    Sur le reste ok sur le fond (la forme peut tjs se discuter) et plus particulièrement sur les « retraites » et la proximité de pur hasard du « groupe Malakoff Médéric, dirigé par Guillaume Sarkozy, frère de Nicolas, avec le groupe privé CNP ». Voir sur ce sujet , les préconisations du FMI version Ch Lagarde .
    Pour 2012 lors de la présidentielle les questions risquent d’être :
    - Référendum contre N .Sarkozy ?
    - ou
    - vote blanc compte tenu de la proximité des projets politiques UMP Vs PS ?
    Il ne faut pas se faire d’illusions avec l’environnement de l’UE quel que soit le candidat, la rigueur sera redoutable !
    Il me semble que , au fil des jours et au fur et à mesure que la présidentielle approche , vous êtes bienveillant avec les responsables sociaux démocrates !
    Les discussions en cours EELV /PS sont elles la raison ?

    RépondreSupprimer
  10. Je n'étais pas opposé au principe d'un péage pour les automobiles dans les centres des grandes villes (dans la mesure où des transports en communs fiables existaient).
    Cela n'a rien à voir, d'autant que, dans ce cas, ce sont les communes qui encaissent.

    RépondreSupprimer
  11. Ce qu'a remarqué bruno, tous les lecteurs régulers du blo à jef l'ont remarqué! Une inflexion des critiques envers les sociaux démocrates!
    Et cela en accentuant en virulence, en parallèle les attaques contre la droite.
    Vieille tactique électorale qui s'applique également au PC, à la veille de négociations d'accords électoraux en vue des législatives!
    Car tant EELV que le PC savent qu'ils n'ont des députés que selon le bon vouloir du PS, et que cela sera conditionné par leur attitude au second tour de la présidentielle, et leur docilité dans les mois à venir!
    Sans cela tant EELV que le PC seraient dans la situation du FN de n'avoir aucun voire très peu pour le pc de députés et de sénateurs. Gamelle oblige!
    Et comme jef a perdu beaucoup de liberté en se réencartant, on peut noter, que, volontairement, ou inconsciemment son discours évolue....dommage!
    Arthur DIMEGLIO

    RépondreSupprimer
  12. Mon discours envers les SocDem, toujours critique, évolue selon les jours au gré de mes humeurs, de leurs déclarations, de leurs actes et de mon dégoût sarkozien.
    Dans tous les cas, je n'ai jamais caché que je voterai, en 2012, contre Sarkozy, ne m'abstenant qu'en cas de duel Sarkozy-Le Pen.
    Vous n'êtes pas forcé de me croire mais vous auriez tort de voir là de petits calculs électoraux et je vous certifie que je n'ai perdu aucune liberté en me ré-encartant.

    RépondreSupprimer
  13. "je n'ai perdu aucune liberté en me ré-encartant."

    Cherchez l'erreur de logique pure ...

    RépondreSupprimer
  14. @ Jef
    un péage est un péage !
    « dans la mesure où des transports en communs fiables existaient »
    Avant la fiabilité il FAUT qu’il y ait des T.C.s (tout court)
    Il n’y a PLUS de transports collectifs fiables depuis que les T.C.s doivent être rentables
    (voir la scission de la SNCF en multiples stés)
    D. Baupin (directeur de com de Hulot) avait préconisé l’octroi lors de la dernière campagne municipale à Paris . Non pas pour lutter contre la pollution mais pour la chasse « anti bagnole »
    Arthur a également remarqué l’évolution …
    Les discussions EELV / PS portent sur les points de convergences programmatique un peu et ENORMEMENT sur « combien de sièges de députés tu me donnes ? »Des compromis : logique j’espère pas de compromission
    « je n'ai perdu aucune liberté en me ré-encartant. »
    Allons , allons lorsque l’on est « encarté » (c’est noble) on se doit de soutenir les actions de son parti (c’est normal voire indispensable vis-à-vis de l’extérieur). Dans le cas contraire c’est la stabulation libre !

    RépondreSupprimer
  15. M'encarter me permet de participer au développement d'un parti qui est celui avec lequel j'ai, de loin, le moins de divergences, et de conserver ma TOTALE liberté de ton.
    Je pense en avoir fait la preuve sur ce blog au moment du Congrès EELV, ce qui m'a même valu quelques réflexions un peu acides de gens qui trouvaient qu'il ne fallait pas étendre le linge sale au soleil.
    Et vous seriez étonné de l'âpreté de la négociation, sur les points programmatiques, avec le PS, au moins autant que celle sur les investitures.

    RépondreSupprimer
  16. @Jef
    « (..) ce qui m'a même valu quelques réflexions un peu acides de gens qui trouvaient qu'il ne fallait pas étendre le linge sale au soleil. »

    Ils ont les pieds sensibles ces « gens », car il n’y avait rien de bien désagréable .
    il faut leurs acheter des pantoufles du « docteur jéva »

    « « Et vous seriez étonné de l'âpreté de la négociation, sur les points programmatiques, avec le PS » »

    Pas un SEUL instant compte tenu du programme de EELV et du PS , et , il n’y a pas que le nucléaire
    Cependant , au bout du bout , lorsque l’on veut constituer un groupe au sein de l’A.N. et d’obtenir qq maroquins , vos dirigeants seront bien obligés d’avaler qq couleuvres .
    J’en « connais » un, JV Placé , il est prêt à TOUT pour un ministère et pas un « machin » de second ordre !

    RépondreSupprimer
  17. Si j'avais un peu de coeur (et perdu toute lucidité politique), je m'écrirais :

    "BONNES VACANCES, JEF !"

    je ne contredirais pas le moins du monde le vertueux taulier niçois, et je m'encarterai illico presto chez les jolyment Verts EuhEuh...

    RépondreSupprimer
  18. Bonjour,

    Le processus de privatisation des Routes Nationales a été entamé il y a quelques temps déjà.

    L’État a DÉJÀ PRIVATISÉ d’autres ROUTES NATIONALES.

    http://www.snptri.com/ile-de-france/category/operateur-routier-national/

    Voir la carte :

    http://www.snptri.com/ile-de-france/wp-content/uploads/2011/03/reseau_routier.jpg

    Voir les articles :

    http://www.snptri.com/ile-de-france/2011/03/reseaux-et-infrastructures-routieres/

    http://www.snptri.com/ile-de-france/2011/03/2eme-avant-projet-de-snit/

    * La RN 205 : largué au privé ATBM (concession : Autoroute du Tunnel du Mont Blanc)
    * La RN 10 : devenue A63, largué au privé ASF (concession : Autoroutes du Sud de la France)

    D’autres « projets » sont en cours :

    * La RCEA : évoquée dans l’article de LIBÉRATION
    http://www.snptri.com/ile-de-france/2010/12/1945/
    * La RN 154 : entre Rouen et Orléans
    * La RN 126 : entre Toulouse et Castres

    François FILLON, dans un courrier daté du 28 octobre 2009 demande à l’ Inspection Générale des Finances (IGF) de se pencher sur la création d’un « Opérateur Routier National ». Il s’agit, ni plus ni moins, de faire cadeau au patronat du BTP des routes payées par les contribuables et de mettre en place systématiquement des péages sur le réseau autoroutier et le réseau des Routes Nationales actuellement gratuits, gérés par les Directions Interdépartementales des Routes (DIR).

    Voir la lettre de FILLON :

    http://www.snptri.com/ile-de-france/wp-content/uploads/2010/11/091028-operateur_routier_national_-_courrier_Fillon_du_28_10_2009_a_l_IGF.pdf

    Voir l’article :

    http://www.snptri.com/ile-de-france/2010/11/operateur-routier-national/

    RépondreSupprimer
  19. Mille mercis de toutes ces informations.

    RépondreSupprimer