mercredi 15 mai 2013

Bercy

Je n'ai jamais eu de grande sympathie pour P. Moscovici, notamment du fait de la malhonnêteté de ses arguments lors des débats sur le Traité Constitutionnel Européen.

Je me souviens en outre que, autant lors du calamiteux Congrès de Reims que lors des dernières primaires socialistes, ce social-libéral convaincu, en dehors de toute autre réflexion politique, était allé faire son marché auprès des différentes chapelles pour finalement choisir le mieux-donnant, c'est à dire celui qui lui proposait les places et fonctions les plus en vue.

On sait, par ailleurs, d'après les indiscrétions de membres du gouvernement, qu'il se préoccupe bien davantage de ses futurs points de chute dans l'administration européenne que de son ministère, certains employant même le qualificatif de "fainéant", et ne parlons pas de la dernière réunion européenne des ministres des finances où Mme Lagarde avait été obligée de le secouer pour qu'il sorte de son assoupissement.

Quant à sa défense dans l'affaire Cahuzac, où il était accusé d'avoir essayé de blanchir ce dernier, elle a fait rire sous cape dans les milieux généralement bien informés.

Les choses semblent s'accélérer et il y a fort à parier qu'il va heureusement sauter lors du prochain remaniement.

Coup sur coup, Mme Royal ("Ce n'est un mystère pour personne qu'il y a des domaines où une restructuration est nécessaire, comme par exemple la vaste galaxie de Bercy") d'abord, puis L. Fabius ensuite, et même Elisabeth Guigou, ont publiquement déclaré "que le ministère de l’Economie et des Finances avait «besoin d’un patron»", ce qui, pour L. Fabius s'assimile à une rupture de la solidarité gouvernementale sans qu'il ait été le moins du monde recadré par JM Ayrault ou F. Hollande.

Il semble donc, au moins sur ce cas précis, que le "coup de balai" souhaité par JL Mélenchon soit nécessaire et qu'il y ait une forte chance qu'il soit effectué.
  • "30 km/h : redonnons vie à nos villes !", Libération.
  • "Les grands argentiers européens sommés d'avancer sur la question de la fraude fiscale", Le Monde.
  • "Affaire Guéant: un virement suspect en provenance de Jordanie", L'Express. Voir aussi Le Monde.
  • "La BPI, trois mois d'existence et déjà en proie à des luttes intestines", Le Monde.
  • ""Aligner les salaires français sur ceux du Bangladesh" : le scénario du pire", par P. Jorion, Le Monde.
  • "Validation des acquis de l'expérience : bilan de dix années de pratique", Les Echos.

1 commentaire:

  1. Le coup de balai serait bien inutile, s'il se contentait de déplacer quelques ministres. C'est au niveau même des institutions que les craquements s'entendent de partout, discrètement ou pas.

    RépondreSupprimer